Retour

Source : Dr Marc-Gérald Choukroun Source : Dr Marc-Gérald Choukroun

1. Connaissance de l’Enfant que nous soignons :
En psychologie, la période d’interception correspond au “stade de latence”.
Comment réalise-t-il cette étape essentielle qui l’emmène à la socialisation?
Quelles sont les défaillances? Comment l’équipe soignante aide l’enfant à grandir, à quitter son pouce, à gérer les agressions du traitement sur son corps et son environnement? Autant d’appels que les soignants doivent apprendre à entendre et à gérer.

2. Les motivations du traitement :
L’enfant ne perçoit pas sa maladie. Il n’a aucune raison d’accepter les contraintes que nous lui imposons. Sur quoi porter son intérêt? Comment l’y conduire?
Il faut suivre un circuit bien codifié : demande – attente – besoin – désir.

3. Le rôle des parents :
Les parents sont souvent perçus comme perturbateurs dans la relation Praticien/Enfant. C’est une erreur. Comment donner aux parents un rôle positif? Comment les impliquer? Ils doivent devenir notre substitut dans le cadre familial.

4. La relation de transfert :
Les meilleurs traitements résultent d’un transfert positif : l’enfant s’attache à nous et veut nous faire plaisir.
Comment gérer un transfert négatif? Nous apprendrons que le transfert négatif est encore plus puissant dans son effet thérapeutique.
Le transfert est-il seulement un acte de coopération?
Non. Il participe à la psychologie du traitement.

5. Les Outils pédagogiques :
La psychopédagogie est une technique.